PARFAITE DE GBANAMÈ DOIT ÊTRE INTERPELLÉE PAR LE PROCUREUR POUR AVOIR PROFÉRÉ DES MÉNAGES CONTRE LES ROMAINS

La dame de Gbanamè peut se faire appeler dieu ou même diable. Aucune loi ne lui interdit de se prendre pour ce qu'elle n'est pas. D'ailleurs personne ne connaît même avec exactitude les limites entre Dieu et le diable lui-même.

Sinon que ces deux entités bien insondables de nous pourraient bien entretenir une collusion si intelligente et si suspecte que malgré nos attaques à longueur de prêches dans nos Églises, sa Majesté le diable reste imperturbable dans ses agissements contre le bien et la quiétude des hommes.

Point de procès donc contre la dame de Gbanamè pour ses comparaisons à Dieu notre créateur. Mais delà à crier preuve à l'appui qu'elle va démolir pièce par pièce, l'Église catholique romaine et que le chef de l'État Patrice Talon serait en mission pour elle à cette fin; il y a un pas contre les fondamentaux de l'État, vite franchi.

Et il faut maintenant que force reste à la loi. C'est dans ce pays que pour moins que ça, Lucien Médjico a été interpelé. Un prêtre "Hounnon " de nos rites endogènes aurait été écroué s'il s'aventurait sur cette piste là.

On ne peut donc pas comprendre pourquoi et surtout avec cette insinuation grotesque que le chef de l'État serait en mission pour elle, aucune autorité de ce pays ne lève le petit doigt pour, ne serait-ce, baliser le champ des incantations provocatrices de dame Parfaite de Gbanamè.

Nous sommes dans un État de droit ou on ne l'est plus ? Le procureur de la république doit prendre ses responsabilités puisque les audios de l'intervention de la dame qui s'est autoproclamée Dieu sont là pour confirmer ses menaces sur l'intégrité de l'Église catholique romaine.

Mais si rien n'est fait, ceci apporterait de l'eau au moulin de ceux qui pensent qu'elle jouit bien d'une protection en alliage au sommet de l'État. Elle-même ne s'en cache d'ailleurs pas quand elle clame à tire-larigot que le président Talon est son fils légitime que personne ne saurait lui arracher.

Une bonne interpellation nous aurait évité ces provocations du dieu de Gbanamè. Puisqu'elle n'est pas folle à ce point pour continuer quand c'est compliqué . Elle sait pertinemment les limites à ne pas franchir.

Elle sait bien qu'on ne critique pas le Prophète Mahomet (Paix et bénédictions sur lui) sans punition. Il y a toujours un fanatique qui est dans les parages pour frapper s'il le faut très dur pour ébranler la foi des Daagbovi.

A-t-on jamais entendu des critiques de Daagbo contre la religion des musulmans ? Non! Comme le disent nos amis Ivoiriens : " même souris saoulée connaît carrefour de chat " . Daagbo sait bien là où il y a danger. 

La balle est maintenant dans le camp du parquet.

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Ad Sidebar

Latest Tweets

SEO and Digital Marketing WordPress Theme on #Themeforest https://t.co/drKfnORITM https://t.co/j0J8KelNO4
@p01arst0rm f anyone, including Microsoft, violates the license agreements on github, US law is very active and tou… https://t.co/GpHMwx04Wb
RT @p01arst0rm: Microsoft to aquire GitHub https://t.co/IjEIB1Ljhq
Follow Themewinter on Twitter